Coupe du monde: la Suisse sans ses binationaux, c’est s’exclure tout seul des grands rendez-vous

2F&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=true&share=true&height=80&appId=990953747658498" width="450" height="80" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"> data-width="450" data-show-faces="true">
2F&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=990953747658498" width="450" height="35" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true">

Franchement, à quoi ressemblerait la Suisse sans ses joueurs binationaux? Et on fait quoi avec Roger Federer, Stan Wawrinka, Timea Bacsinszky et Belinda Bencic?

Coupe du monde: la Suisse sans ses binationaux, c’est s’exclure tout seul des grands rendez-vous

La France, via Laurent Blanc, avait déjà évoqué le sujet en 2011. Sept ans plus tard, Alex Miescher, le secrétaire général de l’ASF, a mis lui aussi …
Le Nouvelliste