Les Valaisans ne voteront pas sur l’interdiction du port du voile et autres couvre-chefs dans les éc…

2F&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=true&share=true&height=80&appId=990953747658498" width="450" height="80" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"> data-width="450" data-show-faces="true">
2F&width=450&layout=standard&action=like&show_faces=false&share=true&height=35&appId=990953747658498" width="450" height="35" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true">


Les Valaisans ne voteront pas sur l’interdiction du port du voile et autres couvre-chefs dans les écoles: le Tribunal fédéral a donné raison au Grand Conseil valaisan qui avait décidé que cette initiative n’était pas recevable. Le TF juge que le texte de l’initiative porterait une atteinte grave au principe de l’expression d’une conviction religieuse, un principe protégé par la Constitution.
«C’est un jour noir pour la démocratie», réagit Jean-Luc Addor, coprésident du comité d’initiative. «Nous sommes satisfaits, car ce texte visait tous les couvre-chefs et était totalement inadéquat», estime pour sa part le chef groupe PDC au Grand Conseil Sidney Kamerzin.


Canal 9