Parfois, on aimerais être dans des endroits qu’on ne peut pas atteindre avec ses…

Parfois, on aimerais être dans des endroits qu’on ne peut pas atteindre avec ses bras et ses jambes.
J’avais cette idée depuis longtemps, mais maintenant, je pouvais la réaliser.
Un petit film de la région que j’ai visité si souvent cet année – le vallon de Ferpècle – le dernier bout du Val d’Hérens.
Splendeur du Valais