Une initiative populaire cantonale lancée contre le loup

Le loup visé par une initiative populaire cantonale

Une initiative populaire cantonale lancée contre le loup

Treize Haut-Valaisans, dont plusieurs politiciens démocrates-chrétiens, ont lancé aujourd’hui une initiative populaire cantonale contre le loup. Le texte revendique un « Valais sans grand prédateur ». Sans loup surtout, mais aussi sans lynx et sans ours, précise le député et président des jaunes du Haut-Valais Alex Schwestermann.
Selon les politiciens qui forment le comité, la population a peur du loup et certains éleveurs, dégoûtés, abandonnent les alpages. Une situation qui mettrait en péril paysage, tourisme et protection des villages.
Alex Schwestermann sait bien que le canton ne peut en aucun cas agir hors du cadre légal. Mais si l’initiative aboutit et que le peuple l’accepte largement, ce sera alors un signal fort pour la Berne fédérale et le canton.
Le texte de l’initiative paraîtra vendredi dans le bulletin officiel. Le comité aura alors jusqu’au 8 mai 2017 pour récolter 6000 signatures, mais il espère les réunir d’ici l’automne et amener les Valaisans aux urnes cette année encore.
Rhône FM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *